Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:00

Un mois de Juin très très triste. Peu de films vus (seulement 9), beaucoup trop de ratés et surtout seulement un film sur les 9 vus dépasse le 5/10. Un mois de Juin très pauvre qui, j'espère, sera rattraper par un bel été cinéma. En attendant, retour sur ce mois qu'on peut presque qualifier de désastreux.

Les films vus : Star Trek Into Darkness, The Bling Ring, Man of Steel, Joséphine, Belle du Seigneur, Room 237, Moi, moche et méchant 2, Dark Skies, Before Midnight, Electrick Children.

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : After Earth, Oh Boy, Pop Redemption, Les Beaux Jours, The Bay, .



Le film du mois

 

21012323_20130613143708915.jpg

 

Synopsis : Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août. Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde. La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants. Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes. Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?  

 

Vous l'aurez compris, il n'y a pas eu de vrai débat ce mois pour élire Before Midnight meilleur film, vu le niveau de ses adversaires. Mais ne lui retirons pas tout mérite. Before Midnight reste un des meilleurs films découverts cette année.

 

Déjà fan de Before Sunrise et Before Sunset, j'attendais avec beaucoup d'impatience le troisième film sur la romance de Jesse l'écrivain américain et Céline la féministe française. Alors que le premier opus racontait un coup de foudre et le second des retrouvailles, ce troisième Before revient sur le quotidien, un sujet plus difficile.

 

Evidemment, on rêve moins, on se questionne plus et le film est clairement plus pessimiste que les deux précédents. La question n'est plus "Est-ce que Céline et Jesse décideront de se mettre ensemble ?" mais "Est-ce que Céline et Jesse vont continuer à vivre ensemble ?".

 

La trilogie des Before est savoureusement singulière sur plusieurs points. Déjà, ces trois films sont des bijoux d'écriture. Des dialogues qu'on aime redécouvrir plusieurs fois, tant ils sont riches. Ensuite, la relation qui lie Céline et Jesse est à la fois très réelle et irréelle. Un coup de foudre à Vienne, des folles retrouvailles à Paris, des vacances en Grèce. C'est extrêmement romantique et en même temps tout sonne extremement juste entre ces deux-là. Le charme des deux acteurs Julie Delpy et Ethan Hawke n'y est pas pour rien. Une alchimie parfaite.

 

Ces Before sont miraculeux car à chaque instant, on a cette sensation d'être une petite souris qui se glisserait dans chaque scène de ce couple. Qu'on connait à la fois si bien et si mal (chaque film se déroule que sur quelques heures).

 

On veut encore et toujours plus de discussions, de regards, de disputes, de réconciliations entre Céline et Jesse. Rendez-vous dans 10 ans pour un After ?

 


Le ratage du mois

 

21000977 20130424111311821

 

Au contraire du Top du mois, la compétition a été plus que rude pour élire ce Flop du mois. On reste malgré tout dans le thème de la passion amoureuse avec l'adaptation raté du roman d'Albert Cohen : Belle du Seigneur.

 

C'est à l'occasion du Festival de Cabourg et de ses 27èmes journées romantiques que j'ai pu découvrir Belle du Seigneur, l'adaptation du célèbre roman d'Albert Cohen (que je n'ai toujours pas lu, mais vu qu'il fait aux alentours des 1000 pages, vous comprendrez mon hésitation à me plonger dedans).

 

Si la bande annonce présageait du pire, je n'ai donc pas été très étonnée devant ce désastre cinématographique. Commençons par le plus facilement critiquable : les acteurs. Jonathan Rhys Meyers est égal à lui même. Il a cette classe et cette folie indispensables au rôle de Solal, pourtant j'ai été un peu déçue par son interprétation. Peut-être parce que j'ai l'impression qu'il nous propose toujours la même chose. À ses côtés, la mannequin russe Natalia Vodianova. Belle mais qui manque totalement de charme, de charisme, d'envergure. Elle est sans doute la plus grosse erreur du film. De ce duo ne ressort aucune passion, ce qui est particulièrement pénalisant pour une histoire traitant la passion amoureuse sous toutes ses coutures.

 

Le film n'est pas non plus un cadeau technique et on ne peut pas l'excuser par le décès prématuré de son réalisateur. Mal monté, mal découpé, musique qui tourne en boucle, décors et costumes décevants... Les défauts s'enchaînent.

 

Pourtant, il y avait de la matière pour faire un grand film, et tout ça m'a curieusement donné envie de m'attaquer au roman culte (enfin) !

 

 
Les autres films en quelques mots


Star Trek Into Darkness   Une intro qui déboite et puis plus rien. Abrams peine à nous raconter son histoire. Un brouillon du futur Star Wars ?


The Bling Ring   Coppola nous livre un film vain. Un sujet plus adapté à un court métrage qu'à un long.
 
 Man of Steel   Lourd, premier degré, personnages peu attachants... Man of Steel n'arrive même pas à divertir.


Joséphine   Une rom-com française catastrophique. Le personnage principal antipathique porté par Marilou Berry n'aide pas beaucoup.


Room 237   Un documentaire difficile à regarder. Pour les très grands fans de Kubrick seulement.
 
Moi, moche et méchant 2   Une suite qui surfe sur les meilleurs éléments du premier opus (les minions et la petite Agnès) en oubliant d'apporter du neuf. Une grosse déception.
 
Dark Skies   Un nouveau Poltergeist intéressant sur le fond mais qui manque clairement de finesse. Dommage.
 
Electrick Children   Un ovni du cinéma américain terriblement long.

 

 

Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Ethan Hawke dans Before Midnight (Au delà du plaisir de retrouver son personnage de Jesse, c'est toujours un bonheur de voir ce brillant acteur dans un film).
 
La révélation du mois : Alice Pol dans Joséphine (LA seule touche de fraîcheur du film. Une actrice française qu'on aimerait bien voir un peu plus).
 
La tête à claque du mois : Natalia Vodianova dans Belle du Seigneur (Transparente, le mannequin aurait mieux fait de rester sur les podiums).

 


Sans regrets, on dit au revoir à ce triste mois de Juin et bonjour au mois de Juillet et tous ses films à gros budgets. Parmis eux, des films attendus depuis des années comme Pacific Rim et Monstres Academy, mais aussi des petis films que j'attends avec impatience : Frances Ha ou Juliette.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jeunes femmes russes 19/07/2013 10:04


super film !