Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 octobre 2011 2 04 /10 /octobre /2011 14:06

P1010203.JPG

 

Je ne vais pas vous raconter tout ce que j'ai pu faire/voir/visiter à New York, et si vous voulez vraiment le savoir vous prenez le dernier Guide du Routard qui a été mon compagnon de route pendant ces 10 jours. J'ai juste envie de partager mon ressenti sur cette ville.


Tous les voyages sont intéressants et il est rare de revenir de l'un d'entre eux tout en regrettant d'y être allé. En tout cas ça ne m'est jamais arrivé. Mais je pense qu'il est tout aussi rare d'avoir un vrai coup de cœur pour une ville ou un pays. Un coup de cœur qui vous ramène inlassablement à le ou la citer lors de n'importe quelle conversation.


Ceux qui me connaissent un peu savent que New York a une place particulière dans mon cœur. J'y suis allée une première fois il y a 6 ans, sans rien en attendre. C'était une période un peu bizarre de ma vie, j'avais tout sauf envie de voyager, et encore moins là bas. Je lui ai laissé la chance de me surprendre et elle l'a saisie au vol. Je suis rentrée en France guérie de ma déprime passagère, avec l'envie d'y retourner très vite.


En réservant mes billets il y a quelques mois j'avais peur d'être déçue. Peut-être que c'était pas si bien que ça. Peut-être que mon état de l'époque avait affecté ma vision de la ville et que mon ressenti était complètement faussé. C'est un peu comme un deuxième rendez-vous amoureux, on a peur de casser l'instant magique des premiers instants.


J'ai redécouvert New York et j'en suis tombée un peu plus amoureuse.


Pourquoi j'aime autant New York ? Je ne sais pas... Sa générosité ? Ses mille visages ? Ses "Parks" ? Ses habitants accueillants venus du monde entier ? Ses ventilos qui gâchent toutes les façades ? Ses villages ? Ses buildings ? Son histoire ? Ses magasins ? Sa statue ? Ses musées ? Son métro pourri ? Ses taxis ? Ses rues bondées ? Ses avenues interminables ? Oui. Pour tout ça.


New York est certainement imparfaite mais elle est surtout authentique. On sait qu'elle ne triche pas et on lui fait confiance en quelques heures. J'ai parfois eu l'impression d'être chez moi. Ou en tout cas je le rêvais.


En attendant, nous nous aimons à distance. Mais jusqu'à quand ?

 

DSCN0600.JPG


Repost 0
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 18:52

Après la découverte des Pays-Bas il y a un peu plus d'un mois, direction la Russie. Juste de le dire c'est classe, non ? Un voyage que j'avais un peu plus préparé cette fois-ci en lisant 2 ou 3 guides et en prenant des petites notes. Parce qu'à peine 3 jours plein pour visiter l'immense ville qu'est Saint Petersbourg ça fait très court. C'est d'autant plus court quand Air France décide de s'en mêler. Décollage prévue : 9H45. Décollage réel : 14h45. Pendant ces cinq heures, deux faux départs, un changement d'avion et une dizaine de sachets de petits sablés pour nous faire patienter (je ne peux plus en manger, je suis écoeurée). Le week-end ne s'annonçait pas très bien donc.

Arrivée à notre hôtel : 20H, après avoir perdu une après-midi, on file dans un petit resto de la Nevsky Prospekt (principale artère de la ville) pour enfin faire connaissance avec la Russie. Bonne surprise pour ce premier restaurant avec une chouette ambiance et même le droit de fumer à table (là on savoure) ! Mine de rien, la journée "aéroport"  fut fatigante, go to the bed very quickly.

Le lendemain on se réveille de bonne heure, on s'arme de nos manteaux, écharpes, bonnets et gants. Première étape : promenade le long de la Neva (qui rime très bien avec "glaglagla"), j'ai rarement eu aussi froid et pourtant je pensais m'être bien préparée. La température extérieure devait friser les 0°, rien d'extraordinnaire nous sommes d'accord, mais le ressenti était à -15°, le vent était vraiment glacial. Cette balade le long du fleuve a vite été écourtée, nous sommes partis nous réfugier sur l'immense Place du Palais. Après ça, nous avons bien dû passer 2 heures dans le marché des souvenirs, au milieu des poupées russes, à marchander à tous les stands pour revenir les valises remplies de cadeaux. Ce marché se trouve juste en face de la fameuse Cathédrale Saint Sauveur sur le sang versé. Quand je l'ai vu pour la première fois j'en ai frissonné tellement je l'ai trouvée magnifique, c'est bien la première fois qu'un monument me fait cet effet.

J'avais pris pour le soir des billets pour aller voir Le Lac des Cygnes au Théâtre Mariinski (le plus réputé de la ville). Premier ballet de ma vie, en Russie, ça vallait le coup. On en a pris plein les yeux, le lieu est magique, ça ne pouvait pas en être autrement.

Nous avons réservé notre dimanche à la viste de l'Ermitage, le musée le plus grand du monde (Le Louvre le surpasse en superficie, mais celui-ci recueille plus d'oeuvres), une visite indispensable, la bonne heure de queue dans le froid en vallait le coup. On est ébloui par chaque salle, et il est plutôt facile de circuler (ce qui n'est pas vraiment le cas au Louvre par exemple).

Le lundi matin est très vite arrivé. Dernière promenade dans les rues de cette magnifique ville et direction l'aéroport pour le retour en France et ses températures positives. 

Bien sûr je vous ai passé pas mal de détails, mais je vous encourage, si vous en avez l'occasion, à aller faire un tour en Russie. Même si l'accueil n'est pas des plus chaleureux (on sent qu'on rigole pas avec les russes), vous serez émerveillés par la richesse de la ville. Je regrette de ne pas avoir eu assez de temps, j'ai l'impression d'être passée à côté de plein de choses, mais sur une durée aussi limitée il a fallu faire des choix. J'y retournerais bien en été (la ville est pleine de petits parcs et on peut faire un tour en bâteau sur les canaux) sur au moins 5 jours. Pourquoi pas le combo Moscou/Saint Petersbourg ?

Et maintenant j'ai quelques mois pour préparer mon prochain voyage. Direction la grosse pomme !

P.S. : j'ai quand même bu deux gorgées de vodka pure :).

 

IMG_1303.JPG

IMG_0988.JPG

IMG_0997.JPG

IMG_1090.JPG

Repost 0
Published by Anne-Laure - dans Mes voyages
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 21:41

Amsterdam fait partie de ces villes européennes sur lesquelles j'avais quelques réserves, sûrement parce que j'avais l'impression que tout le monde y allait pour des mauvaises raisons. L'idée de faire un petit tour dans le nord n'est pas vraiment venue de moi mais d'amies qui se sont dit que ça nous ferait du bien d'aller s'aérer un peu la tête dans un autre pays à l'occasion d'un week-end. Le plan c'était de partir dans une ville qu'aucune de nous ne connaissait et Amsterdam s'est vite imposée.

Samedi, heure du réveil calée à 6h40. Après m'être endormie sur les coups d'une heure du mat et les galères du travail de la semaine encore dans les pattes, j'essaye de trouver un soupçon de motivation et d'énergie pour filer à Roissy. Décolage de l'avion à 9h, arrivée à 10h à Amsterdam et dans le centre de la ville vers midi (nous étions 4 filles, perdre du temps c'est normal...) : ENFIN ! 

Petites promenades sous la grisaille, circuit-bateau sur les canaux (le truc à touriste OK mais n'empêche que ça permet de faire un bon petit tour de la ville), pause dans un coffee shop, coup d'oeil rapide sur le quartier rouge, aventure en "Teck teck", dodo, réveil sous le soleil, visite du jardin botanique et claquage de sous dans le shopping, tout ça ponctué par beaucoup de fous rires et de photos.

Etrange sensation : j'ai à la fois l'impression que cela fut trop court et très long (certainement l'effet avion). C'est en tout cas une belle façon de faire une coupure dans un rythme devenu assez bizarre pour moi ces derniers temps. Un vrai bol d'air frais et une belle rencontre : Amsterdam, une ville pleine de contradictions et de surprises. J'ai presque l'impression d'avoir quitté une amie mais je sais que je retournerai la voir bientôt.

 

Amsterdam 05-06 mars 2011 114

Repost 0
Published by Anne-Laure - dans Mes voyages
commenter cet article
10 octobre 2009 6 10 /10 /octobre /2009 16:58

C'est étrange de constater comme on peut avoir envie que la météo reflète nos sentiments ou notre humeur, juste pour se sentir en parfaite harmonie avec le monde qui nous entoure... Aujourd'hui j'ai souhaité qu'une tempête ou qu'un orage se déclenche, et j'ai eu le droit à un ciel bleu avec une température avoisinant les 20°... Déception :(. 
Ce qui aurait dû être une journée romantiquement mémorable s'est vite transformée en une tragédie (pour la minuscule personne que je suis).  La petite comédie romantique montée dans ma tête en environ 2 secondes chrono s'est transformée en un minable drame.

Il était une fois, une jeune demoiselle en mal d'amour, séparée de son amant pour le week end de façon inattendue, elle parvient à trouver des billets de train pas trop chers... Petit problème : il faut qu'elle parte très rapidement mais n'arrive pas à joindre son amoureux... Que faire ? Tenter le surprise au risque de le voir déçu ? Allons-y ! Elle file sous la douche, où elle reste 20 minutes forcément, il faut être IMPECCABLE. Elle commence à s'habiller, à préparer ses affaires, regarde son téléphone, et y voit un appel en absence : c'est LUI. Elle le rappelle aussitôt, finit par lui dire qu'elle a pris des billets pour le rejoindre... Mais la réponse n'est pas celle à laquelle elle s'attendait. Elle range sa trousse de toilette, sa petite valise, va se mettre sous la couette, IPhone en main, pour mener ce genre de conversation qu'on souhaiterait ne jamais avoir à tenir quand on est amoureux. Suit une après-midi interminable faite de pleurs, de culpabilité, de peur de se voir délaisser et surtout la peur de le perdre...

La petite novice que je suis aura appris sa leçon : parfois l'amour ne suffit pas pour être heureux.

Repost 0
Published by Anne-Laure - dans Mes voyages
commenter cet article