Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 10:00

Un mois de Juin très très triste. Peu de films vus (seulement 9), beaucoup trop de ratés et surtout seulement un film sur les 9 vus dépasse le 5/10. Un mois de Juin très pauvre qui, j'espère, sera rattraper par un bel été cinéma. En attendant, retour sur ce mois qu'on peut presque qualifier de désastreux.

Les films vus : Star Trek Into Darkness, The Bling Ring, Man of Steel, Joséphine, Belle du Seigneur, Room 237, Moi, moche et méchant 2, Dark Skies, Before Midnight, Electrick Children.

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : After Earth, Oh Boy, Pop Redemption, Les Beaux Jours, The Bay, .



Le film du mois

 

21012323_20130613143708915.jpg

 

Synopsis : Une île grecque, une villa magnifique, en plein mois d’août. Céline, son mari Jesse et leurs deux filles passent leurs vacances chez des amis. On se promène, on partage des repas arrosés, on refait le monde. La veille du retour à Paris, surprise : les amis offrent au couple une nuit dans un hôtel de charme, sans les enfants. Les conditions sont idylliques mais les vieilles rancoeurs remontent à la surface et la soirée en amoureux tourne vite au règlement de comptes. Céline et Jesse seront-ils encore ensemble le matin de leur départ ?  

 

Vous l'aurez compris, il n'y a pas eu de vrai débat ce mois pour élire Before Midnight meilleur film, vu le niveau de ses adversaires. Mais ne lui retirons pas tout mérite. Before Midnight reste un des meilleurs films découverts cette année.

 

Déjà fan de Before Sunrise et Before Sunset, j'attendais avec beaucoup d'impatience le troisième film sur la romance de Jesse l'écrivain américain et Céline la féministe française. Alors que le premier opus racontait un coup de foudre et le second des retrouvailles, ce troisième Before revient sur le quotidien, un sujet plus difficile.

 

Evidemment, on rêve moins, on se questionne plus et le film est clairement plus pessimiste que les deux précédents. La question n'est plus "Est-ce que Céline et Jesse décideront de se mettre ensemble ?" mais "Est-ce que Céline et Jesse vont continuer à vivre ensemble ?".

 

La trilogie des Before est savoureusement singulière sur plusieurs points. Déjà, ces trois films sont des bijoux d'écriture. Des dialogues qu'on aime redécouvrir plusieurs fois, tant ils sont riches. Ensuite, la relation qui lie Céline et Jesse est à la fois très réelle et irréelle. Un coup de foudre à Vienne, des folles retrouvailles à Paris, des vacances en Grèce. C'est extrêmement romantique et en même temps tout sonne extremement juste entre ces deux-là. Le charme des deux acteurs Julie Delpy et Ethan Hawke n'y est pas pour rien. Une alchimie parfaite.

 

Ces Before sont miraculeux car à chaque instant, on a cette sensation d'être une petite souris qui se glisserait dans chaque scène de ce couple. Qu'on connait à la fois si bien et si mal (chaque film se déroule que sur quelques heures).

 

On veut encore et toujours plus de discussions, de regards, de disputes, de réconciliations entre Céline et Jesse. Rendez-vous dans 10 ans pour un After ?

 


Le ratage du mois

 

21000977 20130424111311821

 

Au contraire du Top du mois, la compétition a été plus que rude pour élire ce Flop du mois. On reste malgré tout dans le thème de la passion amoureuse avec l'adaptation raté du roman d'Albert Cohen : Belle du Seigneur.

 

C'est à l'occasion du Festival de Cabourg et de ses 27èmes journées romantiques que j'ai pu découvrir Belle du Seigneur, l'adaptation du célèbre roman d'Albert Cohen (que je n'ai toujours pas lu, mais vu qu'il fait aux alentours des 1000 pages, vous comprendrez mon hésitation à me plonger dedans).

 

Si la bande annonce présageait du pire, je n'ai donc pas été très étonnée devant ce désastre cinématographique. Commençons par le plus facilement critiquable : les acteurs. Jonathan Rhys Meyers est égal à lui même. Il a cette classe et cette folie indispensables au rôle de Solal, pourtant j'ai été un peu déçue par son interprétation. Peut-être parce que j'ai l'impression qu'il nous propose toujours la même chose. À ses côtés, la mannequin russe Natalia Vodianova. Belle mais qui manque totalement de charme, de charisme, d'envergure. Elle est sans doute la plus grosse erreur du film. De ce duo ne ressort aucune passion, ce qui est particulièrement pénalisant pour une histoire traitant la passion amoureuse sous toutes ses coutures.

 

Le film n'est pas non plus un cadeau technique et on ne peut pas l'excuser par le décès prématuré de son réalisateur. Mal monté, mal découpé, musique qui tourne en boucle, décors et costumes décevants... Les défauts s'enchaînent.

 

Pourtant, il y avait de la matière pour faire un grand film, et tout ça m'a curieusement donné envie de m'attaquer au roman culte (enfin) !

 

 
Les autres films en quelques mots


Star Trek Into Darkness   Une intro qui déboite et puis plus rien. Abrams peine à nous raconter son histoire. Un brouillon du futur Star Wars ?


The Bling Ring   Coppola nous livre un film vain. Un sujet plus adapté à un court métrage qu'à un long.
 
 Man of Steel   Lourd, premier degré, personnages peu attachants... Man of Steel n'arrive même pas à divertir.


Joséphine   Une rom-com française catastrophique. Le personnage principal antipathique porté par Marilou Berry n'aide pas beaucoup.


Room 237   Un documentaire difficile à regarder. Pour les très grands fans de Kubrick seulement.
 
Moi, moche et méchant 2   Une suite qui surfe sur les meilleurs éléments du premier opus (les minions et la petite Agnès) en oubliant d'apporter du neuf. Une grosse déception.
 
Dark Skies   Un nouveau Poltergeist intéressant sur le fond mais qui manque clairement de finesse. Dommage.
 
Electrick Children   Un ovni du cinéma américain terriblement long.

 

 

Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Ethan Hawke dans Before Midnight (Au delà du plaisir de retrouver son personnage de Jesse, c'est toujours un bonheur de voir ce brillant acteur dans un film).
 
La révélation du mois : Alice Pol dans Joséphine (LA seule touche de fraîcheur du film. Une actrice française qu'on aimerait bien voir un peu plus).
 
La tête à claque du mois : Natalia Vodianova dans Belle du Seigneur (Transparente, le mannequin aurait mieux fait de rester sur les podiums).

 


Sans regrets, on dit au revoir à ce triste mois de Juin et bonjour au mois de Juillet et tous ses films à gros budgets. Parmis eux, des films attendus depuis des années comme Pacific Rim et Monstres Academy, mais aussi des petis films que j'attends avec impatience : Frances Ha ou Juliette.

Repost 0
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 13:30

Pas de Cannes pour moi ce mois-ci mais quand même 14 films vus malgré des ratés (oui encore) comme Epic ou Mamà. Retour sur un mois de mai riche en sorties ciné.

Les films vus : Mud, Evil Dead, Stoker, Jurassic Park 3D, Upside Down, Trance, The Hit Girls, Gatsby le Magnifique, Le Passé, Song for Marion, Modus Anomali, Only God Forgives, Ginger & Rosa, Oblivion (rattrapage).

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : Mamà, Epic, La Grande Bellezza, L'Attentat.



Le film du mois

 

20471971.jpg

 

Synopsis : Dans un univers extraordinaire vit un jeune homme ordinaire, Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre. Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d’une belle jeune fille venant d’un monde d’abondance : Eden. Dans cet univers, son monde se trouve juste au-dessus de celui d’Adam - si près que lorsqu’il regarde vers le ciel, il peut voir ses villes étincelantes et ses champs fleuris. Mais cette proximité est trompeuse : l’entrée dans son monde est strictement interdite et la gravité de la planète d’Eden rend toute tentative extrêmement périlleuse.

 

Qu'il ne sentait pas bon cet Upside Down. Une date de sortie repoussée X fois, un film à l'historique compliqué, c'est jamais bon signe. On avait de quoi douter de sa qualité finale.

 

Pourtant, cet Upside Down tient le cap. Il a malheureusement déçu un grand nombre de spectateurs pour de mauvaises raisons. En effet, Upside Down n'est pas un film de science fiction mêlé à du romantisme mais bel et bien un conte romantique teinté de SF.

 

En sachant cela, Upside Down est un enchantement, un vrai voyage qui nous éblouit visuellement un peu plus chaque minute. Une claque esthétique oui, mais pas que. L'innoncence de l'amour des personnages joués par Jim Sturgess et Kirsten Dunst est touchante et devient vite un autre point fort du film. Il faut néanmoins avertir les fans de Miss Dunst que la déception risque de pointer le bout de son nez. Le vrai héros du film est bien Adam. On ne verra finalement Eden que dans peu de scènes.

 

Si Upside Down n'est pas inoubliable et n'a pas l'impact d'un Edward aux mains d'argent, il reste un conte fantastique plus qu'agréable, un genre qu'on voit finalement trop peu au cinéma. Malheureusmeent, pas sûr que les scores du film aident à en produire d'autres...

 


Le ratage du mois

 

21000216_20130419192202667.jpg

 

Ce mois-ci j'ai réussi à éviter toutes les comédies françaises sorties en salle. Miracle, c'est donc un tout autre genre qui se retrouve en ratage du mois ! Et il y a de quoi être surpris. La (très) grosse déception s'appelle Only God Forgives, le nouveau film de Nicolas Winding Refn, ou celui qu'on appelle aussi "le réalisateur de Drive".

 

Deux ans après être arrivé sur la Croisette avec la bombe qu'est Drive, voilà le réalisateur de retour avec Only God Forgives, une sombre histoire de vengeance qui se déroule en Thaïlande avec dans le premier rôle Ryan Gosling (tiens tiens...).

 

Que ça a été dur de ne pas sortir de la salle, de rester assise dans mon siège, de ne pas m'endormir, d'essayer de s'intéresser à ce qu'il se passait devant mes yeux.

 

Only God Forgives est ce genre de film qui se prend tellement au sérieux, qui mise tellement tout sur le visuel que ça en devient vite agaçant. + un Ryan Gosling qui ferait bien de repenser sa carrière parce qu'il commence sérieusement à lasser à faire toujours la même chose.

 

Au delà de la déception, OGF m'a énervé par sa prétention affichée.

 

 
Les autres films en quelques mots


Mud   Belles images, belle musique, belle histoire. Mud est un joli film qui aurait mérité un peu plus de poigne.


Evil Dead  Un remake très premier degré qui n'arrive jamais à faire peur ou même à nous faire sursauter.
 
Stoker  Une leçon de mise en scène, un ambiance glauque. Deux qualités desservies par un scénario trop simpliste.


Jurassic Park 3D  Un grand film qu'on revoit avec plaisir, mais la 3D n'apporte pas grand chose.


Trance  Un Boyle un peu décevant qui multiplie les twists et nous perd au bout de 30 minutes.
 
The Hit Girls  Une comédie musicale pour ados plaisante mais vite oubliée.
 
Gatsby le Magnifique  Un DiCaprio impérial pour un film malheureusement pas à la hauteur de son acteur.
 
Le Passé  Prenant, oui. Bouleversant, non.


Song for Marion  Une belle surprise anglaise, drôle et touchant.


Modus Anomali  Un thriller asiat' qui tourne vite en rond et prend ses spectateurs pour des c***.
 
Ginger & Rosa  Des idées de mise en scène, mais ça ne suis pas au niveau du scénario, trop ambitieux.

 

Oblivion  Un divertissement agréable, malgré un manque d'originalité flagrant.

 


Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Leonardo DiCaprio dans Gatsby le Magnifique (Un grand acteur qui illumine à lui seul un film pourtant très moyen).
 
La révélation du mois : Alice Englert dans Ginger & Rosa (Révélation de Sublimes Créatures, la jeune australienne et fille de Jane Campion confirme. Un charisme certain, un jeu juste, une jeune actrice à suivre).
 
La tête à claque du mois : Ryan Gosling dans Only God Forgives (Ryan je continue à te soutenir hein, mais là faut faire quelque chose, prendre des risques un peu par exemple).

 


Coucou mois de Juin. Normalement, à ton arrivée, on boude les salles de cinéma, mais vu la météo et les sorties plutôt emballantes, on va rester en bons termes avec le 7ème art. Ce mois-ci, on pourra découvrir les nouveaux Shymalan (After Earth), Coppola Fille (The Bling Ring) ou Snyder (Man of Steel). Et puis il y aura aussi un des films que j'attends le plus cette année : Before Midnight. Bon cinéma !

Repost 0
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 23:00

Un petit mois d'avril pour moi avec 11 films vus et trop de films ratés (notamment Oblivion et Les Gamins) mais ça ne m'empêchera pas de revenir dessus et de vous donner mon ressenti. Pas de claque comme le mois passé mais tout de même quelques jolies surprises.

Les films vus : Effets secondaires, Amour & Turbulences, Perfect Mothers, Les Croods, Des gens qui s'embrassent, Mariage à l'anglaise, Les Âmes Vagabondes, The Grandmaster, Iron Man 3, L'Ecume des jours, Les Amants passagers (rattrapage).

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : Ill Manors, Oblivion, Le Temps de l'aventure, Les Gamins, Promised Land.



Le film du mois

 

20502150

 

Synopsis : Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé.

 

Printemps 2010, Dreamworks sort son Dragons et nous fait comprendre qu'ils doivent être pris au sérieux. Été 2011/Été 2012, Cars 2 et Rebelle déçoivent les fans de Pixar. Novembre 2012 déboule sur nos écrans le nouveau Dreamworks, Les Cinq Légendes, un échec au Box-Office mais une vraie réussite artistique. Printemps 2013, Dreamworks nous propose Les Croods.

 

Un peu comme pour Les Cinq Légendes il y a quelques mois, Les Croods ne me tentait absolument pas. Bande annonce pas vraiment enthousiasmante, synopsis moyen... Je suis allée le découvrir il y a quelques jours sans beaucoup y croire. La surprise fut d'autant plus belle.

 

Dans une Préhistoire fantaisiste, la famille Croods joue la sécurité pour survivre sortant de sa caverne juste pour trouver à manger. La fille aînée, Eep, curieuse de tout, se fâche progressivement avec son père et n'a qu'une envie : découvrir le monde. Les Croods, un appel à la découverte et à la curiosité, un joli message en ce temps de crise. Mais c'est surtout la famille qui est à l'honneur dans ce film d'animation qui en touchera beaucoup.

 

Si je suis passée un peu à côté de l'émotion du film (la V.F. n'a pas dû aider), j'ai par contre beaucoup ri. Sourire scotché au visage pendant 1h30, éclats de rire toutes les 3 minutes, Les Croods fait du bien et fera réagir aussi bien les enfants que leurs parents.

 

Drôle, émouvant, rythmé mais aussi très réussi graphiquement et plein d'idées, Les Croods nous met une jolie claque animée et marque des points dans toutes les catégories. Un conseil ? Éviter la V.F. si vous n'avez pas de petits bouts à emmener (N. Cage, E. Stone, R. Reynolds, C. Duke en V.O. contre Kev Adams et Bérangère Krief en V.F.).

 

Le match Dreamworks VS Disney/Pixar est plus que jamais d'actualité en 2013. Les Croods met une pression supplémentaire au studio aux grandes oreilles tant il est réussi à tous les niveaux. Espérons juste qu'il aura le succès qu'il mérite et qu'il effacera en partie les soucis financiers de Dreamworks. Allez-y !

 


Le ratage du mois

 

Mariage-a-l-anglaise.jpg

 

Quand les anglais s'essayent à l'humour gras américain ça donne Mariage à l'anglaise, une comédie grasse pas si romantique qui multiplie les gags pas drôles.

 

À l'affiche de cette très mauvaise surprise, la pourtant géniale Rose Byrne, la comique Anna Faris, le beau goss Mentalist Simon Baker et l'insupportable Rafe Spall. Le pitch ? Deux contraires se marient après quelques mois de relation. La réalité les rattrape un peu vite. Lui retrouve son ex. Elle rencontre un charmant américain au travail. De cette situation étrange découlera multiples quiproquos et blagues en tout genre.

 

La déception est d'autant plus grande que l'affiche vendait du rêve en parlant de "film anglais le plus drôle depuis des années' et les premiers retours étaient plutôt bons.

 

Un désastre pour moi mais une réussite pour beaucoup d'autres vu le nombre d'éclats de rire détectés durant la projection.

 

 
Les autres films en quelques mots


Effets secondaires   Une première partie génialement maîtrisée, une seconde beaucoup moins surprenante et trop classique. Une belle leçon tout de même de Soderbergh.

 
Amour & Turbulences Une romcom française pleine de clichés mais qui parvient quand même à nous emporter grâce à une jolie mise en scène.
 
Perfect Mothers  Une histoire étrange et malsaine joliment filmée et portée par un beau duo d'actrices.


Des gens qui s'embrassent  Nouveau film de Danièle Thomson dispensable, pas très bien joué et très prévisible.


Les Âmes Vagabondes  Bourré de défauts mais pourtant attachant, un faux film pour ados qui séduira plus par son histoire SF que par son triangle amoureux.
 
The Grandmaster  Magnique sur la forme, moins prenant pour moi sur le fond. Je suis passée un peu à côté.
 
Iron Man 3  Le meilleur Iron Man. Enfin un Marvel qui ne se prend pas au sérieux !
 
L'écume des jours  Gondry adapte parfaitement Vian mais ça manque clairement d'émotion. Dommage.


Les Amants passagers  Une catastrophe. Un Almodovar à oublier très vite.

 


Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Robert Downey JR. dans Iron Man 3 (On ne se lasse pas de son personnage de Tony Stark, Iron Man ne serait pas grand chose sans lui).
 
La révélation du mois : Rooney Mara dans Effets secondaires (Vous allez me dire qu'elle explosait déjà dans Millenium ? Pour moi c'est bien grâce à Soderbergh qu'elle se révèle).
 
La tête à claque du mois : Rafe Spall dans Mariage à l'anglaise (Une tête qui ne me revient toujours pas).

 


Et on arrive en Mai, un mois toujours marqué par le Festival de Cannes. Au programme donc, les cannois  Gatsby ou Only God Forgives mais aussi des suites attendues (ou pas) comme Very Bad Trip 3 ou Fast & Furious 6.

Repost 0
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 16:30

Pour faire simple, j'ai presque vu plus de bons films ce mois-ci que sur toute l'année 2012.  Mars 2013, un très joli mois pour le cinéma. Très peu de déceptions, beaucoup de bonnes surprises. Si ça pouvait être tout le temps comme ça...

Les films vus : 20 ans d'écart, Hansel & Gretel : Witch Hunters, Spring Breakers, The Sessions, Le Monde fantastique d'Oz , Cloud Atlas, 40 ans : mode d'emploi , The Place Beyond the Pines, Warm Bodies, Jack le chasseur de géants, G.I. Joe : Conspiration, Une chanson pour ma mère, Stories we tell, Samsara.

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : No, À la merveille, Jappeloup, Mystery, Les Amants passagers.



Le film du mois

 

20314553.jpg

 

Synopsis : Tourné dans 25 pays, durant 5 ans, “Samsara” explore les merveilles de notre monde. C’est un voyage extraordinaire, une méditation sans paroles.  

 

Samsara est un court documentaire (1h40), fruit d'un boulot long de 5 ans. 5 années durant lesquelles son papa Ron Fricke a parcouru le globe, capturé ces images plus belles les unes que les autres puis s'est enfermé dans une salle de montage pour n'en garder que quelques unes.

 

J'ai mis un peu de temps à rentrer dans Samsara, je savourais les images mais je ne comprenais pas vraiment le sens de tout ça, le lien entre elles. Qu'est-ce qu'on essayait de nous dire ? Et puis le film avançant, j'ai compris. Le message puissant, universel, à la fois si beau et si terrible. J'ai pleuré un demi litre de larmes.

 

Certains reprochent au film son manque d'explications (aucun sous-titres ou commentaires). C'est justement ce qui fait la force de ce "documentaire" hors normes, qui se passe de mots pour en venir à l'essentiel.

 

Le message est difficile. Je suis sortie chamboulée, réellement attristée. Samsara ne fait pourtant que nous montrer des choses qu'on sait mais qu'on préfère mettre de côté pour pouvoir poursuivre sa petite vie. Samsara nous remet à notre place.

 

Parmi toutes les images bouleversantes du film, celles qui m'ont le plus touchée, sont ces moines qui détruisent la fresque qu'ils ont mis des jours à réaliser, après l'avoir comtemplée quelques minutes. Une belle métaphore de l'être humain pour un film immanquable.

 


Le ratage du mois

 

20425220

 

Aaaaah la comédie française. Même si je lui fais quelques infidélités de temps en temps, la place du plus gros ratage du mois lui va si bien... J'y reviens ce mois-ci avec le catastrophique Une chanson pour ma mère.

 

Vous vous dites que cette affiche, ce scénario et ce casting ne sont pas franchement tentants ? Vous avez raison. Et puis vous réfléchissez deux secondes en repensant à la petite bonne surprise que fut Jean-Philippe il y a quelques années et vous vous dites que si Dave joue sur l'autodérision ça pourrait éventuellement être fun (rapidement hein mais tout de même un peu).

 

Comme quoi, il faut se fier à sa première impression. Une chanson pour ma mère est une catastrophe de comédie. Tout ce qu'on peut faire de pire. Un scénario qui tient sur un post-it, des personnages lourds, des acteurs pas vraiment investis voire mauvais, une mise en scène chancelante... Un zéro pointé.

 

Le film se veut drôle, il tape toujours à côté, que ce soit avec ses blagues sans saveurs ou ses situations faussement comiques. Mais il se veut aussi émouvant et c'est peut-être là qu'il est le plus pathétique en ne parvenant jamais à nous faire aimer cette famille malgré la situation dramatique qu'elle vit.

 

Un dernier mot sur Dave, qui s'est révélé bien pire acteur que chanteur (si si c'est possible) et ne se moque finalement que très peu de lui même. Dommage, c'était la seule façon de sauver le film.

 

Un désastre complet à éviter absolument.

 

 
Les autres films en quelques mots


20 ans d'écart  Une comédie française plutôt réussie qui sort du lot grâce à ses deux interprètes principaux Virginie Efira et Pierre Niney.

 
Hansel & Gretel : Witch Hunters  Une comédie fantastique généreuse mais qui se perd dans tous les genres qu'elle aborde. Dommage.
 
Spring Breakers  Une expérience plus qu'un film qui laisse le spectateur monter sa propre histoire. À voir absolument !


The Sessions  Un petit film indépendant qui traite d'un sujet peu abordé au cinéma : la sexualité des handicapés. Agréable mais dispensable.


Le Monde fantastique d'Oz  Un film pour enfants très réussi, dommage qu'il ait été mal vendu.
 
Cloud Atlas  Pas le chef d'oeuvre ni le désastre annoncé par beaucoup. Juste un très bon divertissement SF.
 
40 ans : mode d'emploi  Le meilleur Apatow selon moi, tout simplement.
 
The Place Beyond the Pines  Plus longuet et moins fort que Blue Valentine, il vaut quand même le coup d'oeil.


Warm Bodies  Un film pour ado avec une idée de base géniale mais mal exploitée.
 
Jack le chasseur de géants  Un divertissement agréable mais vite oublié.


G.I. Joe : Conspiration  Un blockbuster fourre-tout pour spectateurs peu exigeants.
 
Stories we tell  L'histoire familiale de Sarah Polley racontée par elle-même. Intime, touchant, juste. 

 


Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Pierre Niney dans 20 ans d'écart (Révélation française en 2012, confirmation en début 2013. Un acteur drôle et émouvant).
 
La révélation du mois : Maude et Iris Apatow dans 40 ans : mode d'emploi (OK les gamines pouvaient être à l'aise entourées de Papa et Maman sur le film mais avouons que leur capital sympathie est au plus haut).
 
La tête à claque du mois : Eva Mendes dans The Place Beyond the Pines (J'ai eu l'impression que Bradley Cooper était un bon acteur en la voyant à côté).

 


On dit merci au mois de Mars et on met un petit coup de pression à Avril. Pour être à la hauteur, ça va pas être simple. Pour ça, il va pouvoir compter sur le dernier Soderbergh (Effets secondaires) dont j'ai entendu le plus grand bien, sur l'adaptation de L'écume des jours par Gondry ou sur le retour de Robert Downey Jr dans la peau de Tony Stark. Au mois prochain !

Repost 0
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 20:11

Qu'il fut pauvre qualitativement parlant ce deuxième mois de l'année. Sur les 10 films vus ce mois-ci (un petit mois), j'en ai noté que 2 au dessus de la moyenne, et encore, ce fut avec des petits 6... Le film du mois est donc un choix par défaut plutôt qu'un vrai coup de coeur. Rassurez-vous, le mois de Mars, qu'on vient tout juste d'entamer, sera bien plus riche en belles surprises :).

Les films vus : Wadjda, Gangster Squad, Shadow Dancer, Turf, Flight , Les Misérables, Passion , Die Hard : belle journée pour mourir, Chimpanzés, Sublimes Créatures .

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : Hitchcock, Hôtel Transylvanie, Antiviral, Syngué Sabour, Week-end royal.




Le film du mois

 

20364099

 

Synopsis : Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d'amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l'affirmation intemporelle de la force inépuisable de l'âme humaine.
Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais.

 

Vous ne savez plus vraiment où donner de la tête entre la multitude de nominations/prix attribués au film de Hooper et l'accueil glacial réservé au film chez nous ? Et bien je viens me placer tout juste entre les deux. Les Misérables est un film que je qualifierais de "moyen" et qui ne mérite ni tomates ni lauriers.

 

Le film a sûrement bénificié du fait que je ne connaissais absolument pas les chansons du musical en entrant dans la salle, exceptée On my own, déjà entendue dans la série Dawson (oui, sacrée référence). Du coup, je me suis laissée surprendre par chaque chanson, et il faut avouer qu'il y en a un bon paquet de remarquables, qu'on a aussitôt envie de réécouter en sortant. L'autre gros bon point du film, c'est les performances live, les acteurs chantaient réellement au moment des prises de vue, ça se voit et ça apporte un côté plus réaliste à l'ensemble. Du côté du casting, si Jackman fait le boulot, Crowe déçoit et Seyfried/Redmayne agacent, c'est bien Anne Hathaway qui tire (encore) son épingle du jeu, parfaite dans le rôle de Fantine.

 

Voilà, pour être tout à fait honnête, j'ai passé un bon moment. Malgré le fait que le film est indéniablement trop long, que la mise en scène soit foireuse, qu'on essaye de nous faire pleurer toutes les 5 minutes, que les décors soient aussi cheap ou que j'ai parfois eu l'impression de voir un deuxième Sweeney Todd (Helena Bonham Carter et Sacha Baron Cohen ont quasiment les mêmes rôles que dans le film de Burton). Oui, malgré tout ça, j'étais dedans.

 

Alors non, Les Misérables n'est pas une comédie musicale qui fera date dans l'histoire du 7ème art. On a vraiment l'impression de voir un film de commande sans grande inspiration, le plaisir résidant essentiellement dans la qualité de sa bande originale. Mais laissez-vous tenter si vous aimez le genre. Sait-on jamais, vous en sortirez peut-être tout juste satisfait.

 


Le ratage du mois

 

20417688

 

Il y avait le choix plus évident de Turf en ratage du mois mais pour être tout à fait honnête avec vous, je l'ai vu il y a 8 mois (à l'occasion d'une projection test) et je suis bien incapable de dire autre chose que "c'est pitoyable". Ok je suis adepte de la micro critique mais pas à ce point là... Bref, tout ça pour faire un peu de place à Bruce. Allez, la critique !


Avant tout, et comme ça on en sera débarrassé, faut que je crie mon amour pour Jai Courtney, le petit gars qui joue le fils de Bruce Willis, que vous voyez d'ailleurs derrière lui sur l'affiche. Une bombe australienne qui devrait se faire rapidement une belle place à Hollywood. Parce qu'en plus d'avoir une belle gueule et un charme certain, le petit a du talent et une belle présence à l'écran. Je parie sur lui !

 

Voilà, ça, c'est fait. Promis, j'en parle plus. En même temps, c'était le seul truc positif que j'avais à vous dire sur le film, c'était une bonne idée de commencer par là. Et oui, parce que ce 5ème opus de la saga Die Hard est une belle cata. Et je ne dis pas ça parce que le film d'action n'est pas ma tasse de thé. J'avais apprécié tous les Die Hard jusque là. Oui oui, même le 4ème que beaucoup avait cassé bien comme il faut.

 

Quelles sont les raisons de ce fiasco ? Pour commencer, un scénario confus. On comprend pas bien les tenants et les aboutissants de l'histoire. Ensuite, même si Bruce ne nous parait pas en trop mauvaise forme, on ne le sent pas vraiment investi dans le projet. Il commence peut-être à faire une overdose de McClane ? Et puis que dire de l'humour ? J'aime le comique de répétition mais NON, on ne réutilise pas les mêmes vannes 10 fois en 1h40 de film.

 

Oups, j'allais oublié de vous parler de la mise en scène. M. Moore qu'est-ce qu'il s'est passé ? Vous voyez la vie en bleu ? Vous voulez envoyer un message à Sony pour qu'ils vous confient la réalisation du prochain film Les Schtroumpfs ? Non parce que c'est moche hein, ça ressemble à rien. En même temps, quand on voit que vous nous avez déjà pondu Max Payne pourquoi s'étonne-t-on ?

 

Étrangement, j'ai plutôt envie de conseiller le film aux demoiselles. Oui, je sais, c'est pas trop la cible du film mais le risque de s'ennuyer est moins élevé pour elles. Au moins, elles pourront mater Jai Courtney (ah mince, j'avais dit que j'en parlais plus).

 

 
Les autres films en quelques mots


Wadjda Un premier film saoudien prometteur qui parle d'une petite fille un brin rebelle. Intéressant sur le fond, un peu moins sur la forme.

 
Gangster Squad  Un Gosling risible, un Sean Penn qui en fait trop pour un film dont je me serais bien passé.
 
Shadow Dancer À trop vouloir nous angoisser avec son ambiance pesante, James Marsh nous endort. Oups.


Turf Donc je vous la refais : c'est pitoyable !


Flight On regarde, on apprécie et puis le final vient tout remettre en question et on en conclut que c'est bien mauvais.
 
Passion Un De Palma qui ne respire bizarrement pas la passion et qui ressemble plus à un téléfilm.
 
Chimpanzés Un documentaire pour enfants mignon mais tout à fait manquable.
 
Sublimes Créatures Un Twilight encore + kitsch que son modèle, qui avait les moyens d'être une réussite. Un beau gâchis.


 


Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Andrea Riseborough dans Shadow Dancer (principal intérêt du film, elle confirme son statut d'actrice anglaise à suivre).
 
La révélation du mois : Jai Courtney dans Die Hard : belle journée pour mourir (le film est mauvais, et alors ? Lui est parfait dans le rôle du fiston et je ne dis pas ça que parce qu'il a une belle gueule).
 
La tête à claque du mois : Noomi Rapace dans Passion (Rapace pour jouer la passion ? Vraiment ? Choix étrange...).

 


Bon ben voilà, on ne remerciera pas Février pour sa qualité et on est bien content d'arriver en Mars. Je suis heureuse de vous dire que ce mois regorgera de bien meilleurs films que le précédent avec, notamment, les sorties attendues de Cloud Atlas, Le Monde fantastique d'Oz, Spring Breakers, À la merveille et encore plein d'autres films. Au mois prochain !

Repost 0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 21:44

Avec 9 bons pronostics sur 13 aux César et 8 sur 12 aux Oscars, on peut avoir l'impression que j'ai savouré ce week-end de cérémonies cinématographiques. Et bien pas du tout. Déjà parce que mon état de santé ne le permettait pas et surtout parce que les deux cérémonies n'étaient pas dignes intérêt.

 

Mais parlons palmarès avant tout. C'est sans surprise que les français ont couronné le Amour d'Haneke avec les 5 César principaux (Film, Réalisateur, Meilleure Actrice, Meilleur Acteur et Scénario original). Je n'ai pas vu le film, je ne peux pas vraiment juger mais j'ai toujours été contre le fait de tout donner à un même film. De ce point de vue là, on ne peut pas reprocher grand chose à l'académie des Oscars qui a fait des petits cadeaux à tout le monde. Les Oscars principaux ont récompensé Argo avec le meilleur film (moi qui blaguais en disant qu'ils voulaient se rattraper en donnant le meilleur film à Affleck pour l'avoir oublié dans la catégorie Réa...), L'Odyssée de Pi avec le meilleur réalisateur, Lincoln avec le meilleur acteur, Happiness Therapy avec la meilleure actrice et Django Unchained avec le meilleur scénario original.

 

Les palmarès complets, c'est par ici : http://www.academie-cinema.org/ et http://oscar.go.com/.

 

Et maintenant, revenons sur le show. Parce que, soyons honnêtes, si on regarde c'est bien pour admirer toutes nos stars préférées (ou pas) et se marrer franchement deux ou trois fois (ou pas). En France, après une édition 2012 plutôt surprenante et relevée, la déception fut complète. Longue, triste (Amour y est peut-être pour quelque chose), et marquée par l'absence de bon nombre de nommés, la 38ème cérémonie des César était à éviter. On peut éventuellement retenir l'ouverture de De Caunes qui décroche un ou deux sourire(s) et on zappe.

Avec nos amis américains, on était en droit d'attendre un peu plus de LOL avec le très apprécié Seth MacFarlane à la présentation (le réalisateur de Ted). Une nouvelle déception. Rarement drôle, le jeune réalisateur m'a fait un peu plus regretter l'année Jackman. D'autant plus que, cette année, les Oscars rendaient un hommage aux comédies musicales et que les tableaux n'étaient pas vraiment à la hauteur. Cérémonie sauvée par quelques jolies moments (la venue de Ted, la prestation d'Adèle, le discours de Daniel Day Lewis...) et son palmarès équilibré.

 

Pour voir les meilleurs moments de la soirée des César, selon Canal, c'est par . Canal + propose également un tas de vidéos sur les Oscars, que vous pouvez retrouver ici

 

Et voilà, une année à attendre, à aller au cinéma et à regarder des films.

Repost 0
17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 23:00

Dans une semaine, je me préparerai à ma nuit blanche préférée de l'année... Bon, avant tout, et comme pour les César, je ne pronostique évidemment pas toutes les catégories, juste les plus importantes. Mais c'est vrai que cette année, je prends un peu moins de plaisir à jouer au jeu des pronostics. Non pas que mon amour des jeux et du cinéma se soit envolé (JAMAIS) mais tout simplement parce que l'année ciné 2012 a été une vraie déception pour moi. De voir la liste des nommés aux grandes cérémonies du moment me le rappelle un peu trop. Exceptés Pi et Argo, je ne suis pas très fan des autres grands favoris de ces Oscars 2013. Allez, j'arrête de me plaindre et je me lance.

 

 

Oscars  2013

 

oscar-2

 

Meilleurs effets visuels

 

Les nommés sont : Le Hobbit : un voyage inattendu, L'Odyssée de Pi, Avengers, Prometheus, Blanche-Neige et le chasseur. 

 

 

Mon favori à moi : L'Odyssée de Pi

Et le vainqueur sera : L'Odyssée de Pi

Indicateur de certitude : 50%

 

Y'a du niveau dans la catégorie entre Prometheus qui, même si il a beaucoup déçu, est irréprochable visuellement parlant et les autres blockbusters que sont Le Hobbit et Avengers. Mais à côté d'eux, pas de chance, y'a Ang Lee et son Odyssée de Pi, techniquement époustouflant.

  

 

Meilleurs décors 

 

Les nommés sont : Anna Karenine, Le Hobbit : un voyage inattendu, Les Misérables, L'Odyssée de Pi, Lincoln.

 

 

Mon favori à moi : Anna Karenine 

Et le vainqueur sera : Anna Karenine

Indicateur de certitude : 40%

 

Le travail effectué sur la mise en scène d'Anna Karenine est assez énorme. Joe Wright n'étant pas nommé en tant que Meilleur Réalisateur, j'ose espérer que l'Académie va compenser en offrant des Oscars plus "mineurs" à son film.

  

 

Meilleure musique

 

Les nommés sont : Anna Karenine (Dario Marianelli), Argo (Alexandre Desplat), L'Odyssée de Pi (Mychael Danna), Lincoln (John Williams), Skyfall (Thomas Newman).

 

 

Mon favori à moi : Mychael Danna (L'Odyssée de Pi)

Et le vainqueur sera : Mychael Danna (L'Odyssée de Pi)

Indicateur de certitude : 40%

 

Mychael Danna arrive favori mais attention aux habitués Desplat, Williams et Newman qui pourraient monter sur scène. 


  

Meilleur film étranger

 

Les nommées sont : Amour (Autriche), Kon-Tiki (Norvège), No (Chili), Royal Affair (Danemark), War Witch  (Canada).

 

 

Mon favori à moi : -

Et le vainqueur sera : Amour

Indicateur de certitude : 99,9%

 

Nommer un film dans les catégories Meilleur film et Meilleur film étranger ou comment tuer le suspense (je pensais d'ailleurs que c'était interdit).

 

 

Meilleur film d’animation

 

Les nommés sont : Rebelle, Frankenweenie, L'étrange pouvoir de Norman, Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout, Les mondes de Ralph. 

 

 

Mon favori à moi : Rebelle

Et le vainqueur sera : Rebelle

Indicateur de certitude : 45%

 

Je suis quand même hyper mécontente de voir que Les 5 Légendes a été boudé. Surtout quand on voit que Les mondes de Ralph est nommé... Enfin bref. Après une année de brouille, Pixar et l'Académie devraient se réconciler.

 

 

Meilleur scénario original

 

Les nommés sont : Amour (Michael Haneke), Django Unchained (Quentin Tarantino), Flight (John Gatins), Moonrise Kingdom (Wes Anderson & Roman Coppola), Zero Dark Thirty (Mark Boal).

 

 

Mes favoris à moi : Wes Anderson & Roman Coppola pour  Moonrise Kingdom

Et le vainqueur sera : Mark Boal pour Zero Dark Thirty

Indicateur de certitude : 30%

 

Vu le boulot que représente l'écriture du scénario de Zero Dark Thirty, je pense qu'il part avec un sérieux avantage. Mais sait-on jamais...

 

  

Meilleure actrice dans un second rôle

 

Les nommées sont : Amy Adams (The Master), Sally Field (Lincoln), Anne Hathaway (Les Misérables), Helen Hunt (The Sessions), Jacki Weaver (Happiness Therapy).

 

 

Ma favorite à moi : Anne Hathaway

Et le vainqueur sera : Anne Hathaway

Indicateur de certitude : 75%

 

Si elle en a énervé beaucoup avec son interprétation de Fantine dans le film de Hooper, j'avoue l'avoir trouvé parfaite, comme toujours. Si on ajoute à ça sa prestation dans le TDKR de Nolan, on peut dire que la Miss ne volerait pas son Oscar. Elle part en tout cas comme grande favorite de la catégorie, et c'est tant mieux.

 

 

Meilleur acteur dans un second rôle

 

Les nommés sont : Alan Arkin (Argo), Robert De Niro (Happiness Therapy), Philip Seymour Hoffman (The Master), Tommy Lee Jones (Lincoln), Christoph Waltz (Django Unchained ). 

 

 

Mon favori à moi : Christoph Waltz

Et le vainqueur sera : Philip Seymour Hoffman

Indicateur de certitude : 40%

 

Malgré le fait que Christoph Waltz ait hérité du Golden Globes, je pense que les Oscars vont choisir un autre lauréat. J'ai longuement hésité entre Hoffman et Jones pour finalement opter pour le premier.

 

 

Meilleure actrice

 

Les nommées sont : Jessica Chastain (Zero Dark Thirty), Quvenzhané Wallis (Les Bêtes du sud sauvage), Jennifer Lawrence (Happiness Therapy), Naomi Watts (The Impossible), Emmanuelle Riva (Amour).  

 

 

Ma favorite à moi : Naomi Watts

Et le vainqueur sera : Jennifer Lawrence

Indicateur de certitude : 55%

 

Jennifer Lawrence, portée par Harvey Weinstein et ayant joué le jeu de la course à l'Oscar à fond, devrait monter sur scène dans la soirée et lâcher une ou deux larme(s). Même si je l'aime beaucoup, cet Oscar arrive un peu trop tôt à mon goût. Que dire de Quvenzhané Wallis qui n'a rien à faire ici ? Quand allez-vous créer vos catégories espoirs amis américains ? Je voterais Naomi Watts, qui mériterait bien un prix pour l'ensemble de sa carrière mais je pense que ses chances sont faibles, face aux favorites Lawrence et Chastain.

 

 

Meilleur acteur

 

Les nommés sont : Bradley Cooper (Happiness Therapy), Joaquin Phoenix (The Master), Daniel Day-Lewis (Lincoln), Denzel Washington (Flight), Hugh Jackman (Les Misérables).

 

 

Mon favori à moi : Joaquin Phoenix

Et le vainqueur sera : Daniel Day-Lewis

Indicateur de certitude : 90%

 

Jamais deux sans trois comme on dit. Lincoln devrait apporter le troisième Oscar de sa carrière à Daniel Day-Lewis. Dommage pour Joaquin Phoenix, immense acteur trop rarement distingué. Pour les 3 autres je pense que la nomination est déjà un immense cadeau.

 

 

Meilleur réalisateur

 

Les nommés sont : Michael Haneke (Amour), Benh Zeitlin (Les Bêtes du sud sauvage), Ang Lee (L'Odyssée de Pi), Steven Spielberg (Lincoln), David O.Russell (Happiness Therapy).

 

 

Mon favori à moi : Ang Lee

Et le vainqueur sera : Steven Spielberg

Indicateur de certitude : 55%

 

Affleck, gros favori de la catégorie... Ah mais non, c'est vrai, il n'est même pas nommé ! Je vois bien Spielberg repartir avec la statuette même si ça me fait un peu mal de miser sur lui pour ce film. 

 

 

Meilleur film

 

Les nommés sont : Amour, L'Odyssée de Pi, Argo, Lincoln, Happiness Therapy, Les Bêtes du sud sauvage, Django Unchained, Zero Dark Thirty, Les Misérables.

 

 

Mon favori à moi : L'Odyssée de Pi

Et le vainqueur sera : Argo

Indicateur de certitude : 25%

 

Et si pour rattraper la boulette de l'oubli de Ben Affleck dans la catégorie Réa, l'Académie décidait de lui offrir l'Oscar du Meilleur Film ? Ce serait beau hein ? Laissez-moi rêver... Non, en vrai, la compétition est très ouverte. J'aimerais juste qu'on évite de le donner à Lincoln ou Happiness Therapy.

 

 

Bon, il est quasi impossible que je batte mon score de l'année dernière puisque j'avait fait 10 sur 12... Je fixe l'objectif à 7, ce qui serait déjà pas mal du tout.

 

And the Oscar goes to…

Repost 0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 22:30

Dans 7 jours tout rond, nous serons (presque) tous branchés sur Canal + pour suivre la 38ème cérémonie des César, encore une fois présentée par Antoine de Caunes.

Après une superbe 37ème édition, pleine de suspense et marquée par des films qui feront date dans le cinéma français (The Artist, Intouchables, Polisse...), cette année fait pale figure à côté. Quand on voit que c'est Camille redouble qui est en tête des nominations, on peut se poser des questions...

Mais je ne boude pas mon plaisir. Cette année encore, je joue au jeu des pronos.

 

 

César  2013 

 cesar-trophee


 

Meilleur film étranger

 

Les nommés sont : À perdre la raison, Argo, Bullhead, Laurence Anyways, Oslo, 31 août, La part des anges, Royal Affair.

 

Mon favori à moi : Argo.

Et le vainqueur sera : Oslo, 31 août.

Indicateur de certitude : 35%

 

Et voilà, je commence par mettre une pièce sur un film que j'ai raté... Argo et Bullhead pourraient également décrocher le gros lot.

  

 

Meilleur film d'animation

 

Les nommés sont : Edmond était un âne, Ernest et Célestine, Kirikou et les hommes et les femmes, Oh Willy..., Zarafa.

 

Mon favori à moi : Ernest et Célestine

Et le vainqueur sera : Ernest et Célestine

Indicateur de certitude : 75%

 

Le Zarafa de Bezançon pourrait éventuellement créer la surprise mais Ernest et Célestine est le gros favori de la soirée. Gros succés critique et publique, il devrait logiquement remporter la mise.

  

 

Meilleur premier film

 

Les nommés sont : Augustine, Comme des frères, Louise Wimmer, Populaire, Rengaine.

 

Mon favori à moi : Comme des frères

Et le vainqueur sera : Louise Wimmer

Indicateur de certitude : 40%

 

Comme des frères, coup de coeur de la fin d'année 2012, ne part malheureusement pas favori pour le César. Je vois plutôt Louise Wimmer ou Augustine l'emporter dans cette catégorie.


 

Meilleure musique

 

Les nommés sont : Bruno Coulais (Les adieux à la Reine), Gaëtan Roussel/Joseph Dahan (Camille redouble), Philippe Rombi (Dans la maison), Alexandre Desplat (De rouille et d'os), Rob/Emmanuel d'Orlando (Populaire).

 

Mon favori à moi : Philippe Rombi

Et le vainqueur sera : Alexandre Desplat

Indicateur de certitude : 50%

 

Même si la B.O. de De rouille et d'os ne m'a pas laissé un souvenir impérissable, j'ai envie de miser sur le célèbre nom de Desplat.


 

Meilleur espoir féminin

 

Les nommées sont : Alice de Lencquesaing (Au galop), Lola Dewaere (Mince alors !), Julia Faure (Camille redouble), India Hair (Camille redouble), Izia Higelin (Mauvaise fille).

 

Ma favorite à moi : Julia Faure

Et le vainqueur sera : Izia Higelin

Indicateur de certitude : 35%

 

Parce que je sens bien une "fille de" pour ce César 2013 du Meilleur espoir féminin. Higelin ou Dewaere donc.


 

Meilleur espoir masculin

 

Les nommés sont : Félix Moati (Télé Gaucho), Kacey Mottet Klein (L'enfant d'en haut), Pierre Niney (Comme des frères), Matthias Schoenaerts (De rouille et d'os), Ersnst Umhauer (Dans la maison).

 

Mon favori à moi : Pierre Niney

Et le vainqueur sera : Matthias Schoenaerts

Indicateur de certitude : 65%

 

Voilà enfin une catégorie intéressante. Pierre Niney est mon grand chouchou. Même si il a déjà été nommé l'an dernier et qu'il mériterait vraiment de décrocher le César, il a malheureusement très peu de chance de l'emporter face à Matthias Schoenaerts. 


 

Meilleur scénario original

 

Les nommés sont : Bruno Podalydès & Denis Podalydès (Adieu Berthe ou l'enterrement de Mémé), Michael Haneke (Amour), Noémie Lvovsky (Camille redouble), Leos Carax (Holy Motors), Florence Vignon & Stéphane Brizé  (Quelques heures de printemps).

 

Mon favori à moi : Leos Carax

Et le vainqueur sera : Michael Haneke

Indicateur de certitude : 35%

 

Parce que Haneke devrait être le grand vainqueur de la soirée même si Carax mériterait bien ce César pour son scénario osé.


 

Meilleure actrice dans un second rôle

 

Les nommées sont : Valérie Benguigui (Le Prénom), Judith Chemla (Camille redouble), Isabelle Huppert (Amour), Yolande Moreau (Camille redouble), Edith Scob (Holy Motors).

 

Ma favorite à moi : Valérie Benguigui

Et le vainqueur sera : Yolande Moreau

Indicateur de certitude : 30%

 

Yolande Moreau est appréciée par l'Académie et, en plus, son rôle dans le film de Lvovsky est vraiment touchant, ça devrait donc fonctionner pour elle. Attention tout de même à la Huppert.

 

 

Meilleur acteur dans un second rôle

 

Les nommés sont : Guillaume de Tonquedec (Le prénom), Samir Guesmi (Camille redouble), Benoît Magimel (Cloclo), Claude Rich (Cherchez Hortense), Michel Vuillermoz (Camille redouble).

 

Mon favori à moi : -

Et le vainqueur sera : Claude Rich

Indicateur de certitude : 25%

 

Je n'ai pas vraiment d'avis sur cette catégorie. Je choisis un peu au hasard, j'avoue.

 

 

Meilleure actrice

 

Les nommées sont : Marion Cotillard (De rouille et d'os), Catherine Frot (Les saveurs du palais), Noémie Lvovsky (Camille redouble), Corinne Masiero (Louise Wimmer), Emmanuelle Riva (Amour), Léa Seydoux (Les adieux à la Reine), Hélène Vincent (Quelques heures de printemps).

 

Ma favorite à moi : Marion Cotillard

Et le vainqueur sera : Emmanuelle Riva

Indicateur de certitude : 80%

 

Si il y a bien une catégorie pour laquelle le suspense est quasi nul c'est bien celle-ci. Déjà proprio d'une palme et peut-être bientôt d'un Oscar, Emmanuelle Riva peut-elle vraiment être privée du César ? 

 

 

Meilleur acteur

 

Les nommés sont : Jean-Pierre Bacri (Cherchez Hortense), Patrick Bruel (Le prénom), Denis Lavant (Holy Motors), Vincent Lindon (Quelques heures de printemps), Fabrice Luchini (Dans la maison), Jérémie Renier (Cloclo), Jean-Louis Trintignant (Amour).

 

Mon favori à moi : Jérémie Renier

Et le vainqueur sera : Jean-Louis Trintignant

Indicateur de certitude : 65%

 

J'imagine bien le duo d'acteurs d'Amour l'emporter. J'ai bien peur que la performance incroyable de Renier en Claude François soit oubliée au profit de celle de Trintignant.

 

 

Meilleur réalisateur

 

Les nommés sont : Benoit Jacquot (Les adieux à la Reine), Michael Haneke (Amour), Noémie Lvovsky (Camille redouble), François Ozon (Dans la maison), Jacques Audiard (De rouille et d'os), Leos Carax (Holy Motors), Stéphane Brizé (Quelques heures de printemps).

 

Mon favori à moi : Leos Carax

Et le vainqueur sera : François Ozon

Indicateur de certitude : 35%

 

Étrangement, je ne vois pas Haneke repartir avec le César. Audiard l'a eu il n'y a pas si longtemps, Carax est un peu trop spécial pour l'Académie... Pour Ozon, c'est la troisième nomination. Enfin la bonne ?

 

 

Meilleur film

 

Les nommés sont : Les adieux à la Reine, Amour, Camille redouble, Dans la maison, De rouille et d'os, Holy Motors, Le prénom.

 

Mon favori à moi : Holy Motors

Et le vainqueur sera : Amour

Indicateur de certitude : 75%

 

Palme d'or à Cannes, nommé aux Oscars... Un peu comme pour Emmanuelle Riva dans sa catégorie, ce serait très étonnant de ne pas voir Amour triompher ici. 

 

Je vois souvent juste aux Oscars mais pour les César, je me plante presque à tous les coups... J'espère quand même battre mon score pitoyable de l'an dernier, qui était de 4 bons pronos sur 13 catégories. Rendez-vous le week-end prochain pour un mini bilan de la soirée.

 

 

Repost 0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 12:45

Je commence l'année 2013 avec un mois de Janvier bien rempli. 14 films vus en salles, des très bons, des très mauvais. En Janvier, pas de demi-mesure, et c'est plutôt une bonne nouvelle après une année 2012 globalement très moyenne.

Les films vus : Maniac, La stratégie de la poussette, Le Monde de Charlie, Un Prince (presque) charmant, Django Unchained , Le Dernier rempart, Zero Dark Thirty, Blancanieves, L'Ivresse de l'argent, Amitiés sincères, Lincoln, Happiness Therapy, 7 Psychopathes, Sugar Man (rattrapage).

Les films manqués ce mois-ci avec quelques regrets : Foxfire, Le Roi du Curling, Gimme the loot, The Master, La Parade.




Le film du mois

 

20410396.jpg

 

Synopsis :  Sud de l’Espagne, dans les années 20. Carmen est une belle jeune fille dont l’enfance a été hantée par une belle-mère acariâtre. Fuyant un passé dont elle n’a plus mémoire, Carmen va faire une rencontre insolite : une troupe ambulante de nains toreros qui va l’adopter et lui donner le surnom de "Blancanieves". C’est le début d’une aventure qui va conduire Carmen/Blancanieves vers elle-même, vers son passé, et surtout vers un destin à nul autre semblable…

 

Pas simple d'élir le film du mois. Janvier a presque réuni plus de bons films que les 6 derniers mois de 2012. J'ai tranché en faveur d'un vrai coup de coeur de cinéphile qui va vite déserter les salles françaises. Il va donc falloir vous dépêcher pour avoir la chance de le découvrir dans un cinéma.

 

Blancanieves a beau arriver un an après The Artist, c'est bien le film d'Hazanavicius qui souffre de la comparaison tant ce film espagnol rend un hommage bien plus poussé et travaillé au muet que son prédecesseur français. La musique, par exemple, est très intelligemment exploitée et vient réellement prendre la place de la parole.

 

C'est évidemment plus personnel, mais le sujet m'a également plus touché étant adepte des contes en tout genre. Nous avions pourtant eu assez de Blanche-Neige ces derniers mois avec les films de Tarsem Singh et Rupert Sanders, tous deux décevants. C'est avec un gros soulagement qu'on apprécie l'adaptation espagnole du célèbre conte des frères Grimm qui se permet quelques libertés bienvenues en resituant l'action au début du XXème siècle dans le Sud de l'Espagne.

 

Blancanieves est un superbe conte qui en dit étrangement bien plus que la majorité des films du moment. J'ai ri, j'ai pleuré, j'ai été surprise, je me suis émerveillée de la beauté visuelle du film, de celle des personnages. Et c'est surtout un film intemporel, si vintage et moderne à la fois. Immanquable.

 


Le ratage du mois

 

20321355.jpg

 

Et oui, ne perdons pas nos bonnes vieilles habitudes en 2013, et continuons à donner le prix du film le plus pourri du mois à une comédie française.

 

Pourtant, je lui ai laissé sa chance à ce Prince presque charmant. J'ai été le voir en en sachant pas grand chose, même pas le nom des acteurs principaux. Je rentre dans la salle, regarde les bandes annonces de toutes les pépites d'humour que le cinéma hexagonal nous a concocté pour les prochains mois, tout va bien, et puis le film commence. Logo Europa Corp (oups) et quelques secondes après je lis "sur une idée originale de Luc Besson" (OUPS). J'ai hésité à partir en courant mais maintenant que j'étais installée, autant le voir ce film qui sent mauvais à des kilomètres, et puis une comédie romantique, ça ne dure jamais bien longtemps.

 

Détrompez-vous, même une comédie romantique peut paraître extrêmement longue. Surtout quand les acteurs sont plus pitoyables les uns que les autres (Vahina Giocante devrait clairement arrêter le cinéma, quant à Vincent Pérez je me suis souvenue de pourquoi on le voyait si peu).

 

Et parlons de l'idée originale de M. Besson. Pour vous la faire rapide, notre héros est un sale con de parisien chef d'entreprise qui en a rien à foutre de tout et tout le monde mais doit quand même aller marier sa fille d'une vingtaine d'années dans le sud. C'est sur le chemin qu'il rencontre une femme qui a à peu près l'âge de sa fille, a le même prénom et vit chez ses parents. Il en tombe fou amoureux (pas glauque du tout, non non). A la fin, il marie sa fille, il apprend que le mariage précipité c'est parce qu'elle est tombée enceinte. Mais en fait la jeune fille est polygame, elle couchait avec ses 3 meilleurs potes. Au moment où papa lui demande "Mais tu sais qui est le père ?", elle répond "Est-ce que ça a vraiment de l'importance ?" et lui enchaîne sur "Non" en la câlinant derrière. WTF ?

 

Voilà, ce film est incroyable. C'est un déluge de conneries. Français, françaises, arrêtons de faire des comédies.

 

 

 
Les autres films en quelques mots


Maniac Une ambiance glauque réussie, un Elijah Wood vraiment inquiétant, une bande originale démente pour le meilleur film d'horreur vu depuis un paquet de mois.

 
La stratégie de la poussette  Un autre déluge de conneries, à peu près du même niveau que le Prince presque charmant.
 
Le Monde de Charlie Un teen movie délicat superbement interprété et extrêmement touchant. Une belle réussite.

 

Django Unchained Une micro déception pour moi. Des longueurs, Tarantino trop sage et bordel où est passé mon réalisateur féministe préféré ?


Le Dernier rempart Très long au démarrage, on n'en finit plus de rire dans le dernier acte. On savoure le retour de Schwarzy.
 
Zero Dark Thirty Très prenant sur le coup, on oublie un peu vite le film en sortant de la salle.
 
L'ivresse de l'argent Un esthétisme enivrant au service d'un scénario très pauvre.
 
Amitiés Sincères Une agréable comédie dramatique bien interprétée mais gâchée par une idée de base un brin déplacée.

 

Lincoln Spielberg prouve combien il maîtrise son sujet et son job mais oublie de nous raconter une vraie histoire. On s'ennuie ferme.


Happiness Therapy Un film très américain dans lequel je ne suis pas rentrée. Beaucoup de bruit pour rien. 


7 Psychopathes Des acteurs en roue libre, un scénario bancal... Un film qui part dans tous les sens et nous perd rapidement en chemin.

 

Sugar Man Un fantastique documentaire sur la vie incroyable du musicien Sixto Rodriguez. A voir ABSOLUMENT.


 


Côté casting


L’acteur/actrice du mois : Jamie Foxx dans Django Unchained (le film a beau être une petite déception, son charisme explose chez Tarantino).
 
La révélation du mois : Logan Lerman dans Le Monde de Charlie (si Ezra Miller est encore parfait et Emma Watson toujours charmante, c'est bien Logan Lerman qui surprend en interprétant avec tant de justesse le rôle de Charlie, un ado au passé douloureux).
 
La tête à claque du mois : Vahina Giocante dans Un Prince (presque) charmant (en voilà une qui n'a pas été choisie pour ses talents d'actrice...).

 


Janvier 2013 est déjà bouclé, je le remercie pour ses belles surprises, il m'a gâté. On espère que Février sera aussi généreux même si le programme est clairement moins emballant... On pourra toujours se consoler avec les cérémonies des César et des Oscars fin février. Allez, à bientôt !

Repost 0
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 20:00

Il y a quelques heures, on accueillait 2013 les bras grands ouverts avec une coupe de champagne dans la main (ou deux, selon) mais si on tentait quand même de faire un petit bilan de cette année cinéma 2012 ? 


Faut que je vous dise, 2012 m'a déçu. Pas de vrais coups de coeur pour trop de déceptions. En fait si, il y en a eu UN vrai coup de coeur, à Deauville, en septembre dernier, c'était mon Top 1 incontestable et puis sa sortie a été repoussée à début 2013 et puis à plus rien du tout. Les distributeurs français, bougez-vous les fesses pour faire découvrir cette merveille qu'est Take this waltz au public français, s'il vous plait. Il y a eu un autre film qui n'a pas bénéficié d'une sortie salle en France et qui a été une vraie bonne surprise. Les Muppets : Le Retour est sorti directement en DVD chez nous, il méritait bien mieux. Deux films qui auraient eu leur place dans mon Top mais que je suis obligée de laisser sur le bas côté...

 

Alors comment trancher, comment établir ce Top ? C'est quoi un bon film pour moi ? Un film coup de poing, dont il vous reste quelque chose des mois après l'avoir vu (mon Top 3 2011 en est une belle preuve) ou des films que j'ai envie de revoir juste après les avoir découvert. Et c'est quoi un mauvais film ? On peut facilement faire un Flop 2012 de blockbusters américains avec Battleship, Total Recall & co mais est-ce vraiment intéressant ? Vous attendiez-vous vraiment à voir des bons films en entrant dans la salle ? Moi non et c'est pour ça que j'ai décidé de mettre en avant des vraies déconvenues, des films qui ont pu m'énerver ou franchement me décevoir.


Parlons chiffres désormais. Cette année j'ai vu pas loin de 200 films au cinéma entre les sorties, les festivals et les reprises. Mais pour ce Bilan, je ne me focaliserai que sur les 145 films réellement sortis et distribués cette année (voilà pourquoi Les Muppets et surtout Take this waltz sont OUT).

 

Après ce blabla nécessaire, venons en aux faits. Vous avez évidemment le droit d'être surpris et en désaccord, c'est tout à fait personnel après tout.

 



TOP 2012

 


N°10 - Martha Marcy May Marlene de Sean Durkin


19996360.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 Une des belles découvertes de ce début d'année. Un film à la fois dérangeant, beau et choc qui révèla Elizabeth Olsen. Je me souviens être sortie de la salle un peu sonnée. Le film a même alimenté plusieurs discussions au travail. 

 

 


N°9 - Comme des frères d'Hugo Gélin


20086909-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20120420 123828

Un premier film avec ses défauts mais qui parait si sincère qu'on ne peut qu'être touché. Hugo Gélin parvient à mêler humour et drame d'une belle façon et m'a permis de découvrir Pierre Niney, jeune acteur français plus que prometteur. Critique complète ici.

 

 


N°8 - Moonrise Kingdom de Wes Anderson


20079610.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120412_101531.jpg


Regarder un film de Wes Anderson c'est s'offrir 1h30 à 2h de rêverie loufoque où la mélancolie est toujours dominante. Une petite merveille. 

 

 


N°7 - Sur la route de Walter Salles


20092801-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20120426 053917


Et là vous vous dites qu'il y a eu un bug et qu'il devrait être en n°7 du Flop ? Ben... non. On a reproché au film de Salles d'être trop lisse en comparaison du livre de Kerouac. Je ne l'ai pas lu, je n'ai pas pu comparer. Le film m'a simplement fait voyager, je ne me suis jamais ennuyée et ça aurait pu durer 3 heures de plus sans problème. 

 

 


N°6 - Starbuck de Ken Scott


20079900-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20120412 011454


J'avais tellement peur de l'humour et de l'accent quebecois que j'ai mis du temps à me décider à aller découvrir Starbuck. Le bouche à oreille a finalement eu raison de moi, j'ai craqué, j'y suis allée et j'ai remercié les personnes qui me l'avaient conseillé. Même si on frôle parfois d'un peu trop près le pathos, Starbuck reste une superbe comédie.

 

 


N°5 - Magic Mike de Steven Soderbergh


20140028.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg


Deuxième WTF en découvrant mon Top hein ? Et pourtant, j'assume totalement la très bonne place donnée au film de Soderbergh que j'étais allée voir sans en attendre grand chose. Un film bien plus intelligent qu'il n'en a l'air.

 

 


N°4 - Argo de Ben Affleck


20273151-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx


Parce que Argo a été le seul film à me faire transpirer cette année. Incroyablement efficace. Critique complète ici.

 

 


N°3 - Les Cinq légendes de Peter Ramsay


20272137-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx


Et voilà que pour la deuxième année consécutive ce n'est pas un Pixar qui est mon number 1 animé. Dreamworks a frappé fort cette année en nous livrant ce très joli conte de Noël. Je tiens quand même à dire que si 2012 a été décevante, elle nous a réservé un paquet de bons films d'animation, je reviens dessus dans quelques jours. Critique complète ici.

 

 


N°2 - 5 ans de réflexion de Nicholas Stoller


20131611


Une petite sortie au milieu de l'été pour la meilleure comédie de l'année. Vous êtes sans doute passés à côté et laissez-moi vous dire que c'est bien dommage. 5 ans de réflexion raconte si bien les problèmes de couple tout en restant très drôle. Un petit bonheur de comédie.

 

 


N°1 - L'Odyssée de Pi d'Ang Lee


20298702-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx


Et non, ce n'était pas une évidence mais Pi est certainement le film qui m'a le plus ému cette année tout en m'amemant à réfléchir. Un combo gagnant grâce auquel il attérit à la première place de mon Top. Critique complète ici.

 


 Et parce que 10 films sur presque 150 ça fait peu, voici d'autres bons films qui auraient pu figurer dans mon Top 10 : Margin Call, La clinique de l'amour, Rebelle, Holy Motors, Les enfants loups, Killer Joe, Des hommes sans loi ...

 


 


FLOP 2012

 


N°10 - Les Mondes de Ralph de Rich Moore


20271941

 

Et Disney voulu créer son Toy Story. Et Disney se planta. Critique par .

 



N°9 - To Rome with love de Woody Allen


to rome with love 300

Avec Woody on ne sait jamais sur quoi on va tomber, c'est comme une boîte de chocolat. Celui-ci était un Mon Chéri.

 



N°8 - Paperboy de Lee Daniels


PAPERBOY.JPG

J'aurais dû être choquée, je me suis juste beaucoup ennuyée.

 



N°7 - Friends with kids de Jennifer Westfeldt


20001055

Un an après, retrouvons les acteurs de Bridesmaids dans un navet.


 


N°6 - Cosmopolis de David Cronenberg


20080335-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20120412 061108

Et Cronenberg devint un habitué de mes Flops annuels (Pattinson aussi mais je m'en étonne moins).

 



N°5 - Main dans la main de Valérie Donzelli


20349906.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 Valérie, tes manières me font chier. Voilà.


 


N°4 - The Secret de Pascal Laugier


the-secret.jpg

Mon coup de gueule de l'année. Un film à la morale plus que douteuse. J'ai presque vomi. 


 


N°3 - Paris Manhattan de Sophie Lellouche


20115183.jpg-r_160_240-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-20120522_025805.jpg

Ça aurait été tellement facile de faire un Flop Comédies Françaises... J'en ai gardé qu'une, digne représentante des autres. C'est mal joué, mal écrit et même pas divertissant.


 


N°2 - Bachelorette de Leslye Headland 


20216610-r 640 600-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-xxyxx

 

Le pire de la comédie US post Bridesmaids. Je me souviens des silences gênés dans la salle au moment des blagues.

 

 


N°1 - Twixt de Francis Ford Coppola


20039667-b 1 D6D6D6-f jpg-q x-20120228 102912

La définition même de l'ennui.

 

 


C'est un peu triste, mais il a été plus difficile d'établir ce Flop que le Top 2012. Voilà tous les autres films qui auraient pu s'y trouver : L'amour dure 3 ans, Mince alors !, La vérité si je mens ! 3 , Bel Ami, The Dictator, Piégée, For Ellen, Le magasin des suicides, Un plan parfait, Cogan, Possédée, Jusqu'à ce que la fin du monde nous sépare...


Cette année, il y a eu aussi des grosses déceptions qui, sans être des Flops, ont foutu un petit coup à mes espoirs de cinéphile : Prometheus, Hunger Games, Young Adult, Millénium, Dark Shadows...



 

Réalisateur de l'année 


Skyfall_Sam_Mendes_Daniel_Craig.jpg

Sam Mendes

Même si Skyfall n'est pas dans mon Top, j'admets que le boulot fait par Mendes sur le film est assez ahurissant. Il a presque réussi à me faire aimer Bond et c'est pas rien.

 

 

Acteur de l'année 


McConaughey-Magic-Mike.jpeg

Matthew McConaughey

Je n'en reviens toujours pas de sa progression et cette année, il a prouvé à 4 reprises qu'il était un acteur excellent dans des bons (Killer Joe, Magic Mike) comme dans des mauvais (Paperboy, Bernie) films. 2013, l'année de la consécration ?

 


Actrice de l'année 


20070569.jpg-c_160_213_0-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Michelle Williams

My week with Marylin était une belle déception mais elle était bluffante dans le rôle titre. Sans oublier Take this waltz (que vous pourrez peut-être découvrir un jour), dans lequel elle livre une prestation parfaite.



Espoir masculin de l'année


pierre_niney_2.jpg

Pierre Niney

LA révélation française de l'année. Il brille et vole la vedette à ses trois partenaires bien plus connus dans Comme des frères et je suis bien contente de pouvoir le revoir très bientôt dans Vingt ans d'écart.



Espoir féminin de l'année


elizabeth-olsen

Elizabeth Olsen

C'est drôle, l'an passé mon espoir féminin de l'année était Elle Fanning, une autre "soeur de" qui a surpassé sa grande soeur. Si le nom Olsen vous met le doute, jetez un petit coup d'oeil à Martha Marcy May Marlene, vous comprendrez.


Si ils pouvaient changer de métier en 2013, ce serait pas mal : Robert Pattinson, Max Thieriot, Daniel Radcliffe.


Si elles pouvaient se reconvertir en escort girl en 2013 ça ferait plaisir à tout le monde : Scarlett Johansson, Blake Lively.

 

 

Je crois que je vais m'arrêter là et vous laisser décuver tranquillement. C'est pas que je m'ennuie, on pourrait continuer à décortiquer cette année ciné pendant des heures mais ayé, nous sommes en 2013, et on va essayer de se concentrer un peu là dessus.

Repost 0